Salaires

Quels sont les salaires minima prévus par la convention collective ?

Coefficients Salaire minimum horaire applicable au 01 janvier 2018 * Salaire minimum horaire applicable au 01 janvier 2019 ** Salaire minimum horaire applicable au 01 janvier 2020 **
155 10,08 € 10,27 € 10,42 €
160 10,18 € 10,37 € 10,52 €
165 10,28 € 10,47 € 10,62 €
170 10,37 € 10,57 € 10,73 €
175 10,47 € 10,67 € 10,83 €
180 10,57 € 10,77 € 10,93 €
185 10,78 € 10,99 € 11,16 €
190 10,88 € 11,09 € 11,26 €
195 10,97 € 11,19 € 11,36 €
240 11,84 € 12,07 € 12,25 €

Le salaire minimum horaire comprend tous les éléments de rémunération y compris les avantages en nature nourriture et logement à l’exception des majorations pour heures supplémentaires et travail de nuit, des indemnités ayant le caractère de remboursement de frais ainsi que de l’avantage en nature pain.

* Ces salaires minima sont applicables qu’à compter du 30 décembre 2018 pour les entreprises non adhérentes à une organisation patronale signataire de la convention collective.

** Les avenants n°122 du 16 janvier 2019 et n°123 du 24 mars 2020 n’ont pas encore été étendus. Il ne sont donc pour le moment applicables qu’aux salariés appartenant à des entreprises adhérentes à une organisation patronale signataire de la convention collective. Pour les entreprises non-adhérentes, il faudra attendre l’extension de ces avenants.

Quelles sont les montants des indemnités pour frais professionnels prévues par la convention collective ?

Les ouvriers-boulangers et ouvriers pâtissiers non nourris bénéficient d’une indemnité journalière égale à 1,5 fois le minimum garanti applicable au 1er janvier de chaque année.

Minimum garanti au 1er janvier 2020 : 3,65 €.

À noter : des accords régionaux prévoient des indemnités spécifiques.

Qu’est-ce que l’indemnité de « chou blanc » ?

Elle est attribuée au salarié qui a été décommandé alors qu’il s’est présenté à l’heure convenue du début du travail. Cette indemnité est égale à 8 h de salaire horaire minimum professionnel national.

Une prime de fin d’année est-elle prévue ?

La convention collective prévoit le versement d’une prime de fin d’année aux salariés :

  • ayant un an d’ancienneté
  • occupés par l’entreprise au 31 décembre (cette condition n’est pas à remplir par les salariés licenciés pour motif économique ou partis en retraite ou en préretraite en cours d’année).

Son montant est fixé à 3,84 % du salaire brut annuel. La prime est versée au plus tard le 15 janvier.